29 mars 2012

Le droit à l'éducation

k0256929


LE DROIT A L'EDUCATION

ARTICLE 28 DE LA CONVENTION INTERNATIONALE

 DE L'ENFANT


Extrait rédigé pour les enfants par le Cofrade,le comité français de l'UNICEF et EIP( école instrument de paix), et révisés par le bureau UNICEF/Bénin.

Les états te reconnaissent le droit à l'éducation sue la base de l'égalité des chances.

POUR CELA

-Tu dois pouvoir bénificier gratuitement de l'enseignement primaire.Cet enseignement est obligatoire.

Les états encouragent l'organisation d'un enseignement secondaire.Ils le rendent accessible à ttous les enfants.

-Il doit être gratuit.Des aides financiéres doivent être accordées en cas de besoin.

-L'enseignement supérieur doit être également accessible en fonction de tes capacités.

- Tu as le droit à une orientation scolaire et professionnelle.

- Tout doit être fait pour t'encourager à fréquenter réguliérement l'école.

-Le sétats doivent veiller à ce que les régles de la vie scolaire respectent ta dignité d'être humain conformément à cette convention.

-Les états doivent coopérer pour éliminer l'ignorance et l'analphabétisme dans le monde et pour faciliter aux connaissances scientifiques et techniques ainsi qu'aux méthodes modernes d'enseignement.


téléchargement (1)

 

L’ECOLE PRIMAIRE

Les instituteurs sont rémunérés par l'Etat, les maîtres auxiliaires par les parents

 

  d’élèves et ils doivent se débrouiller pour trouver le matériel pédagogique dont ils ont besoin pour travailler.

  Les bâtiments scolaires sont à la charge des parents d’élèves, que ce soit pour l'édification ou l'entretien.

 

 Chaque élève est tenu de porter le "kaki" (uniforme) et doit se procurer tout le matériel scolaire dont il peut avoir besoin.

Les frais d'inscription à l'école, pour un élève, se montent à  5 € pour l'année.

 

 LE COLLEGE

 

  Après avoir obtenu le certificat d'études primaires, si ses notes sont correctes, l'élève peut accéder au collège.

 L'enfant doit alors quitter son village pour se rendre en ville. Comme les internats    sont encore rares et qu'ils restent chers, les enfants vont se regrouper à deux ou trois pour louer une "entrée-couchette" (petite pièce qui sert à la fois de chambre, de cuisine, de salle d'étude...)

 

 Il devra aussi acheter ses livres et son matériel scolaire, sans oublier l'alimentation, le logement...

 

 Aller au collège sous entend avoir des moyens financiers, ce qui explique le très petit nombre d'enfants des villages y accédant.

 

Les collégiens ont eux aussi besoin d’aide. Notre Action continue grâce à  la bibliothèque que nous alimentons de livres scolaires achetés sur place et payés par des dons. Ces livres ne sont pas achetés en France car ils sont dans la langue du pays. Les seuls livres que nous récupérons en France sont sur la philosophie, les maths. Des dictionnaires sont aussi nécessaires.

 

Le soutien de notre association s’arrête à la classe de troisième.

 

Posté par PEEEBENIN à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :